IoT Santé philips-patch

Publié le 29 février 2016 | Par Laurent Mignon

0

Philips, et si l’avenir des trackers d’activité était à l’hôpital ?

Alors que va s’ouvrir dans quelques heures le congrès HIMSS16 (Healthcare Information and Management Systems Society) à Las vegas, Philips vient d’annoncer la prochaine mise à disposition d’un nouveau tracker d’activité : l’IntelliVue Guardian.

Fréquence cardiaque, respiratoire, température, ECG, activité physique et posture… rien de bien nouveau dans les données trackées me direz-vous… Effectivement, ce tracker n’apporte pas de révolution spécifique au premier regard.

En fait, c’est son usage qui se veut différent. Véritable dispositif médical, ce nouveau tracker se positionne comme un outil de veille, de surveillance, en milieu hospitalier. L’idée générale étant d’aider les soignants à détecter les premiers signes de détérioration d’un patient et donc de leur permettre d’intervenir plus rapidement.

Relié à un logiciel d’aide à la décision, ce capteur ambitionne donc de modifier la prise en charge des patients dans les services généraux et, incidemment, de créer un pont entre les dispositifs traditionnels de surveillance hospitalier et les nouveaux dispositifs de télésurveillance à domicile.

Et si finalement, l’avenir des capteurs d’activité, des wearables se jouait tout autant dans le domaine de la prévention que dans celui de la télésurveillance ?

 

Tags: , , , , ,


A propos de l'auteur

Co-fondateur et directeur de LauMa communication, la e-santé m'interpelle depuis quelques années. J'essaie d'y contribuer en favorisant la diffusion de l'information et en m'impliquant dans des associations telle que Le Lab e-Santé (Isidore Internet et Santé), en tant que membre de la commission service du pôle de compétitivité Cap Digital ou en qualité de Délégué général de France eHealthTech, l'association regroupant les startups de la e-santé.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑