Santé mobile healthdirect_mApp

Publié le 3 novembre 2015 | Par Laurent Mignon

0

Le Ministère de la santé lance une mApp d’autodiagnostic…

… ou presque car il s’agit en fait des autorités sanitaires australiennes qui, par l’entremise de healthdirect Australia et du National Health Call Centre Network, viennent de mettre à disposition sur iTunes et Google Play une application mobile de santé intégrant un symptôme checker : healthdirect.

Lorsqu’un gouvernement ubérise les médecins…

… ou presque, une fois de plus, car telle n’est pas l’intention des autorités sanitaires australiennes. De fait, cette application mobile a été conçue pour répondre à une problématique :

  • apporter une information santé fiable et de qualité aux australiens via les NTIC

et ce sachant que 77 % des recherches d’informations santé se font sur des sites non australiens et que 40 % des australiens surfent sur le web santé à la recherche d’automédication.

Très concrètement, healthdirect ne serait donc pas un outil diagnostic, ne se substituerait pas à un professionnel de santé et ne serait pas une incitation à ne pas consulter un médecin généraliste. Elle chercherait d’abord et avant tout à être un complément à ces derniers.

Pour ses concepteurs, le healthdirect Symptom Checker est un outil de littératie en santé, destiné à améliorer la relation médecin-patient et serait donc une étape préparatoire à la consultation.

Une mApp, plateforme d’orientation dans le système de santé

Sur la base de healthdirect Symptom Checker, l’application prodigue informations et conseils afin d’orienter la personne vers la meilleure porte d’entrée dans le système de santé. Pour cela, elle comporte également un annuaire des professionnels de santé (médecins, infirmiers, pharmaciens…) indiquant les heures d’ouverture, les gardes… et prodigue des conduites à tenir avant la consultation.

Et vous, pensez-vous que demain, avant d’appeler notre médecin, notre premier réflexe sera de dire : “Bonjour Siri, quelle est ma maladie ?”

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Co-fondateur et directeur de LauMa communication, la e-santé m'interpelle depuis quelques années. J'essaie d'y contribuer en favorisant la diffusion de l'information et en m'impliquant dans des associations telle que Le Lab e-Santé (Isidore Internet et Santé), en tant que membre de la commission service du pôle de compétitivité Cap Digital ou en qualité de Délégué général de France eHealthTech, l'association regroupant les startups de la e-santé.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑