Médecine 3.0 Lucine

Publié le 1 mars 2016 | Par Laurent Mignon

0

Lucine, la esanté anti-douleur

Portée par une patiente (mais ça on ne le découvre qu’à la moitié de la vidéo…), Lucine est l’un des tous premiers projets en e-santé à se focaliser sur un domaine peu exploré : la douleur chronique.

Et oui, souvent associée à la maladie chronique, la douleur n’a pas encore réellement trouvé sa voie en matière de e-santé et c’est ce fossé qu’entend combler Maryne Cotty-Eslous, Aymeric Esperance et Julian Lae à travers le projet Lucine.

Mais qu’est-ce que Lucine ?

Lucine c’est un objectif clair : améliorer les conditions générales de vie et de confort des patients tout en luttant contre les effets secondaires des traitements anti-douleurs. Et c’est aussi un projet ambitieux.

Tout d’abord, c’est un logiciel qui détectera la nature et le fonctionnement de la douleur, pour proposer une solution sans effets secondaires, sans accoutumance, sans besoin d’y croire, simplement besoin de le faire. Il fonctionnera grâce à une base de données regroupant les spécificités des symptômes douloureux, la subjectivité relative au patient, et les data santé, le tout intégré au sein d’un logiciel par le médecin référent. Ce dernier va pouvoir identifier la douleur, analyser son fonctionnement et proposer à chaque patient des solutions immédiates permettant l’annulation ou la diminution des symptômes douloureux à domicile. Autrement dit, Lucine c’est un peu le centre anti-douleur à la maison.

Sur un autre versant, Lucine est tout aussi ambitieuse, car il couple projet associatif et entrepreneuriat. Ainsi, c’est à la fois une association et une startup qui vont être créées. La première gèrera des ateliers antidouleurs (qui a dit que la e-santé avait réponse à tout…), une web série sur le même thème mais également les tests cliniques. Pour sa part, la startup portera la plateforme logicielle, son partage et donc la viabilité économique du projet. En résumé, Lucine c’est aussi une entreprise “b corp” donc une entreprise qui vous veut du bien.

Lucine a déjà plein d’amis… et vous attend !

Eh oui, même à l’état de projet, Lucine a déjà su se faire de nombreux d’amis. Des médecins, comme le Dr Eric Serra du Centre d’Etude et de Traitement de la Douleur du CHU d’Amiens, ou ceux du GERSED (association de médecins – chercheurs sur le Syndrome d’Ehlers-Danlos), une association de patients… ça paraît logique (Association des Malades du Syndrome d’Ehlers-Danlos), un spécialiste de l’aménagement du logement intégrant un living lab (top pour les futurs développements et tests)…

Même si Lucine n’est pas encore certifiée b corp – puisque n’existant pas encore réellement – c’est déjà un projet qui fait du bien à voir. Alors si vous souhaitez le voir mené à bien et devenir vous aussi un de ses amis, direction happy-capital.com pour soutenir Lucine avec un petit ou un grand geste !

Et si avez encore du mal à être convaincu, écoutez Maryne Cotty-Eslous vous présenter Lucine.



 

Dernier point, Lucine est le pseudonyme de la déesse Junon. Ce mot était crié par les femmes pendant l’accouchement pour faire disparaître leurs douleurs.

Tags: , , , , , ,


A propos de l'auteur

Co-fondateur et directeur de LauMa communication, la e-santé m'interpelle depuis quelques années. J'essaie d'y contribuer en favorisant la diffusion de l'information et en m'impliquant dans des associations telle que Le Lab e-Santé (Isidore Internet et Santé), en tant que membre de la commission service du pôle de compétitivité Cap Digital ou en qualité de Délégué général de France eHealthTech, l'association regroupant les startups de la e-santé.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑