Santé mobile Sante_Mobile_USA

Publié le 5 novembre 2015 | Par Laurent Mignon

0

Santé mobile : 6 américains sur 10 ont téléchargé une mApp

6 américains sur 10 ont téléchargé une application de santé mobile selon une récente étude publiée dans le Journal of Medical Internet Research mHealth and Health : “Health App Use Among US Mobile Phone Owners: A National Survey”. Quel succès me direz-vous… Mais attention, ce résultat est à examiner de prêt.

Une étude nationale… sur une population spécifique.

Premier écueil, le sondage ne porte que sur les utilisateurs de téléphone mobile. Certes le taux de pénétration y est supérieur à 100 % (comme en Europe d’ailleurs) mais il doit bien rester quelques réfractaires.

Deuxième point, qui dit téléphone mobile ne dit pas smartphone. Ainsi et comme le précise l’étude, ce sont 64 % de la population qui sont équipés de smartphone et qui peuvent utiliser des Apps. Il ne s’agit donc plus de 6 américains sur 10 mais bel et bien de 6 personnes sur 10 parmi les 64 % de personnes équipés… Et oui, le score n’est plus le même.

Troisième point, qu’appelle-t-on une application mobile de santé aux Etats-Unis ? Là aussi, l’étude nous apporte la réponse. Il s’agit du vaste domaine qui s’étend du fitness à la santé au sens français du terme, un sens plus médical, en passant par le tracking d’activité.

A ce propos d’ailleurs, cette même étude nous apprend que 15 % de la population possède un tracker d’activité (Fitbit, SmartWatch).

Une étude à reproduire en France

Au-delà des enseignements que nous donne le simple descriptif de la population de répondants à ce sondage (état de santé, localisation…), cette vaste étude permet de mieux comprendre le comportements des utilisateurs d’applications de santé mobile.

Ainsi, parmi les 58 % d’utilisateurs de mApps, 41 % ont téléchargé plus de 5 applications liées à la santé et 65 % utilisent leur(s) mApp(s) au moins  1 fois par jour.

Dans 20 % des cas, l’usage d’une application de santé mobile leur a été recommandé par un professionnel de santé.

Je ne vous en dirais pas plus sur les résultats de cette enquête si ce n’est que 4 répondants sur 10 ne sont pas prêts à payer pour une application mobile de santé. Je vous invite à la consulter pour en savoir encore plus sur les conditions d’usages, de non-usages et d’abandons des mApps car ces derniers points sont également couverts.

Certes, en France, nous avons déjà quelques enquêtes de ce type, mais aucune n’est aussi riche de données recueillies et ne permet de traiter autant de sous-profil d’utilisateurs spécifiques.

Alors, à quand, une même étude sur l’usage de la santé mobile en France ?

Tags: , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Co-fondateur et directeur de LauMa communication, la e-santé m'interpelle depuis quelques années. J'essaie d'y contribuer en favorisant la diffusion de l'information et en m'impliquant dans des associations telle que Le Lab e-Santé (Isidore Internet et Santé), en tant que membre de la commission service du pôle de compétitivité Cap Digital ou en qualité de Délégué général de France eHealthTech, l'association regroupant les startups de la e-santé.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑