IoT Santé Mensia

Publié le 14 octobre 2015 | Par Laurent Mignon

0

Mensia : Que l’EEG soit ! Et l’attention fut !

Hier avaient lieu les Rencontres Inria industrie. À cette occasion, Inria mettait en avant ses équipes de recherche, ses programmes et ses projets autour de l’angle : “Dispositif médical, objets connectés, systèmes d’information : quelle gestion de la convergence numérique ?”.

Pour parler de cet événement (au passage ne ratez pas pas prochaines rencontres, c’est réellement qualitatif comme lieu d’échange, de benchmarck, de découverte du monde numérique de demain), j’aurais pu choisir de vous parler de DiaB Chip, un projet de lecteur de glycémie mi-vivant mi-électronique porté par le Pr Bogdan Nicolescu-Catargi, de la conférence du Pr Haïssaguerre sur les travaux menés par le LIRYC en coopération avec Inria sur les dysfonctions électriques cardiaques, des conditions de création de la confiance en santé mobile selon dmd Santé et Wellfundr ou de HomeAttendant, un projet de recherche en train de devenir startup au service du maintien à domicile…

Mais j’ai choisi de vous parler de Mensia Technologies, une startup issue de Inria, développant des solutions médicales non invasives basées sur la neuro-modulation pour le soin du système nerveux central. En termes plus clairs, une startup en santé connectée qui développe des dispositifs médicaux pour le monitoring et la rééducation de l’activité cérébrale.

Les troubles et déficits attentionnels avec ou sans hyperactivité (TDAH) à l’heure de la santé connectée

Le premier produit proposé par Mensia technologies est un système de neuro-feedback innovant, mobile et personnalisé, s’adressant aux enfants ayant des troubles de l’attention et visant à supplanter l’usage de la Ritalin (méthylphénidate) l’un des traitements de référence actuellement.

Le principe est de mesurer l’activité cérébrale, l’analyser et en extraire une signature, un neuro-marqueur, qui va être présentée à l’enfant en temps réel de façon à ce qu’il apprenne à comprendre son activité cérébrale et la réguler.

L’enfant s’équipe ou est équipé par un membre de sa famille d’un casque d’EEG relié à une tablette. Un objectif est fixé au neuro-marqueur, défini par le neurologue, et lorsque l’enfant arrive à cet objectif il obtient des récompenses à travers un jeu qui est sur la tablette, en l’occurrence des pièces d’un puzzle à assembler ou un dessin animé qui se met en pause lorsque le seuil est dépassé  et redémarre dès que l’objectif est atteint.

Petit à petit, pièce après pièce, récompense après récompense, l’enfant apprend à fixer son attention pour faire apparaître les pièces ou regarder son dessin animé préféré sans interruption et donc à contrôler son attention.

Actuellement, ce dispositif est à l’état de prototype et Mensia Technologies entame à la fois les étapes nécessaires au marquage CE dispositif médical et la mise en place d’une étude clinique européenne (200 enfants dans une dizaine de centres européens) pour le printemps 2016.

À noter, les étapes liées au marquage CE sont réalisées dans le cadre d’un partenariat spécifique avec Inria. Preuve que sa signature “Inventeurs du monde numérique” est parfaitement justifiée.

Tags: , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Co-fondateur et directeur de LauMa communication, la e-santé m'interpelle depuis quelques années. J'essaie d'y contribuer en favorisant la diffusion de l'information et en m'impliquant dans des associations telle que Le Lab e-Santé (Isidore Internet et Santé), en tant que membre de la commission service du pôle de compétitivité Cap Digital ou en qualité de Délégué général de France eHealthTech, l'association regroupant les startups de la e-santé.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑